SÉPÀND danesh

 

Purgatoire, 2015
Huile, acrylique et spray sur toile
80 cm de diamètre
Pièce unique
Prix : 3 500 €

Purgatory, 2015
Oil painting, acrylic and spray on canvas
Diameter 31,5 in. \ 80 cm
Unique piece
Price : 3 500 €

 

La toile "Purgatoire" représente la tour de contrôle de la prison Evin, construite en 1972 à Téhéran, sous le règne du dernier Shah. En 1979, la révolution islamique renverse l’État impérial d'Iran. La prison d'Evin compte alors de plus en plus de prisonniers, principalement des opposants politiques.
Si elle est sensée n'être qu'un lieu de passage pour les inculpés en attente de jugement, bon nombre de prisonniers purgent l'intégralité de leur peine à Evin, ou y sont exécutés.
"Purgatoire" dépeint cet instant fluctuant où l'on ignore de quoi l'avenir sera fait, entre condamnation à perpétuité et peine de mort.


Les recherches de l’artiste franco-iranien Sépànd Danesh se regroupent autour d’un monde nourrit de silences où chaque geste et chaque détail nous proposent une interprétation libre. Chacune des œuvres admet l’évidence d’une solitude non imposée mais régie par l’histoire propre de l’artiste, dont la famille a fui l’Iran après des années de guerre. Nourri d’une nouvelle culture française dont il a dû apprendre la langue à travers les livres, Sépànd Danesh s’est appliqué à faire jouer cette double identité. Des références aux grands écrivains français jusqu’aux notions iconographiques des représentations occidentales, il ne met pas de côté les souvenirs de l’Iran du dernier Shah. Un travail et une méthode longuement réfléchis régissent la série des toiles où le coin devient le sujet principal; ce coin qui image à la fois la punition de l’enfant mais également l’impossibilité d’avancer. C’est un lieu de recueillement, imposé ou non.

En savoir plus sur l'artiste
 

 

"Purgatory" depicts the control tower of the Evin prison, built in 1972 in Tehran during the reign of the last Shah. In 1979, the Islamic Revolution overthrew the imperial state of Iran. Evin's prisonners number then begins to grow, mainly political opponents.
If it is supposed to be a place of passage for the accused awaiting trial, many prisoners are in fact serving their sentences in their entirety in Evin, or are executed there.
"Purgatory" depicts this fluctuating moment, when you do not know what the future reserves for you, either life sentence or death.

The researches of French-Iranian artist Sépànd Danesh are gathered in a world of silences where each gesture and each detail offer us a free reading. Every work confesses the evidence of a loneliness that is not imposed but ruled by the own history of the artist, whose family fled Iran after many years of war. Fed with a brand new French culture, and a new language he had to learn through books, Sépànd Danesh applied himself to play with this double identity. From the references to the famous French writers to the notions of occidental iconography, he does not put aside the memories of Iranian life during the time of the last Chah. A work and a method lengthily considered determine the series of the paintings where the corner is the main theme. The corner illustrates the child punishment but also the inability to move forward. It is a place to commune with yourself, set or not. Some carefully thought iconographic elements nourish these vertical heights and suggest a very different interpretation to each work.


More infos about the artist

 

Ces oeuvres sont visibles à la galerie sur demande. Elles peuvent être expédiées partout dans le monde sur devis.
Une plus grande sélection d'oeuvres est disponible sur demande.
 CONTACTER LA GALERIE

These artworks are on view at the gallery upon request. They can be shipped worldwide (quote on demand).
More artworks are available upon request.

 CONTACT THE GALLERY