FAHAMU PECOU
CLEMENS WOLF

MICHAEL ZELEHOSKI



5 - 7 août 2016

\

August 5 -7, 2016

 
 

For its first participation in Seattle art fair, Backslash is pleased to present the worlds of three artists it represents: Americans Fahamu Pecou and Michael Zelehoski and Austrian Clemens Wolf.

The notion of the human figure is first mentioned by a large painting by Fahamu Pecou, whose work questions the representation of blackness within our occidental societies and is constantly highlighted throughout numerous museums worldwide.

Comparatively, the works by Clemens Wolf and Michael Zelehoski suggest a similar approach in their purpose but also in their realization.

Michael Zelehoski, whose monumental installation “Open House” has just entered the Pompidou Center's collections, takes found three-dimensional objects like pallets or police barricades and restructures them into two-dimensional space. The resulting works are not mirrors of the objects, but instead they examine and challenge the selective process of human perception in its most abstract and creative tendencies. A homage to the great American master, the series of works exhibited in the booth reinterprets the « Incomplete Cubes » by Sol Lewitt, a major ensemble that deeply influenced Michael Zelehoski.

Clemens Wolf also works on found objects with parachutes he recycles and covers with resins partially colored. Similar to Arte Povera's salvage and the ready-mades, the artist applies himself to reproduce folds and tuckings that seem to be uncertain. They are in fact carefully considered, following the example of old masters' folded fabrics.



 

Pour sa première participation à Seattle art fair, Backslash est heureuse de présenter les univers de trois artistes qu’elle représente, les américains Fahamu Pecou et Michael Zelehoski et l’autrichien Clemens Wolf. 

La notion de la figure humaine est d’abord évoquée par une grande oeuvre sur toile de Fahamu Pecou dont le travail autour de la représentation de l’homme noir dans nos sociétés occidentales ne cesse d’être mis en avant dans de nombreux musées à travers le monde.  

En parallèle, les oeuvres de Clemens Wolf et de Michael Zelehoski proposent des approches toutes deux similaires dans leur propos mais également dans leur réalisation.  

Michael Zelehoski, dont l'installation monumentale "Open House" vient de rejoindre les collections du Centre Pompidou, utilise des objets en bois trouvés dans la rue, comme des palettes ou des barricades de police, et les restructure en deux dimensions. Le résultat n’est pas un miroir de la réalité mais un examen des processus sélectifs de la perception humaine dans ses tendances les plus abstraites et créatives. Hommage au grand maître américain, la série d’oeuvres montrées sur le stand évoque une ré-interprétation des "Incomplete Cubes" de Sol Lewitt, ensemble majeur qui a fortement inspiré le travail de Michael Zelehoski.  

Clemens Wolf travaille également à partir d’objets trouvés avec sa série sur les parachutes qu’il récupère pour les couvrir de résine partiellement colorée. Proche de l’Arte Povera et des ready-mades, l’artiste s’applique à reproduire des pliages aléatoires, qui sont en fait mûrement réfléchis, à l'instar des drapés des maîtres anciens dont l'influence a nourri cette série.
 



SEATTLE ART FAIR
Century Link Field Event Center
WaMu Theater
Seattle, WA
 


http://seattleartfair.com/