Le Royaume et l’Exil
(Kingdom & Exile)

Premier volet : L’urbanité des médiums
(First Part : The Urbanity of Mediums)


 

une proposition de Christophe Le Gac, architecte dplg
20 octobre – 12 novembre 2011

\

curated by Christophe Le Gac, architecte dplg

October 20 - November 12, 2011

 

avec
\ with

Manon Bara, Damien Beguet, Armand Behar, Yan Bernard, Pierre Besson, Vincent Blanc, Hugo Bregeau, Bernard Calet, Dieudonné Cartier, Zenn al Charif, Charles Coturel, Quentin Debenest, Raphaël Denis, Emilie Forget, Marie de Geuser, Roman Moriceau, Jérôme Poret, Camille Tsvetoukhine, Xavier Wrona

 

Avec l'aimable participation de l'Ecole Supérieure des Beaux-Arts Tour Angers Le Mans

 

Pour la toute première fois, la galerie Backslash a l’honneur d’inviter deux commissaires d’expositions à venir développer, tour à tour, leurs propres visions des thèmes de la nature et de l’espace urbain.
 

Christophe Le Gac et Gaël Charbau proposeront chacun une scénographie autour d’une opposition présumée entre ville et campagne, deux entités réunies sous le thème de l’errance. Ces deux commissariats se confronteront avec le titre Le Royaume et l’Exil, hommage au recueil de nouvelles d’Albert Camus où l’art de la description, superposé aux troubles psychologiques vécus par les personnages, offre au lecteur une errance entre paysages citadins et « naturels ».

Le premier commissariat proposé par Christophe Le Gac et intitulé L’urbanité des médiums évoque le royaume pour disputer l’idée de planification urbaine et notamment celle de la Chartes d’Athènes de 1933, mais également la notion d’autonomie des disciplines artistiques et le manque cruel de toute envie «d’être ensemble».

Les œuvres des différents artistes présentés évoquent « Le Royaume », nom de l’hôpital où a été tournée la série de Lars Von Trier (L’hôpital et ses fantômes). L’aspect fonctionnel et rigide d’un tel endroit y vole en éclats grâce aux subjectivités humaines et même parfois au paranormal.

Christophe Le Gac est un indiscipliné de l’art contemporain. A la fois architecte, éditeur, critique, enseignant à l’Ecole des Beaux-Arts d’Angers, il développe toutes les facettes qui le lient à la création plastique actuelle.

\

For the first time ever, Backslash gallery is proud to invite two exhibition curators to the gallery. The guest curators will successively be taking a personal approach to developing two intertwining themes, nature and the urban space.

Christophe Le Gac and Gaël Charbau will each be creating a show that draws on an assumed opposition between city and country and uses the theme of roaming to bring both elements together. The two shows will share the title Le Royaume et l’Exil [Kingdom and Exile]. The title pays homage to Albert Camus' collection of short stories, where the art of description, overlaying the characters' psychological troubles, allows the reader to roam between urban and “natural” landscapes.

Christophe Le Gac has created the first display, entitled  L’urbanité des médiums [The Urbanity of Mediums]. It evokes the notion of the kingdom in order to contest the idea of urban planning, especially the version posited by the Athens Charter in 1933. It also seeks to counter the notion of the autonomy of artistic disciplines and the cruel lack of any desire to “be together”.

The works by the different featured artists conjure up “The Kingdom”, the name of the hospital where Lars Von Trier's TV series of the same name was filmed. The functional and inflexible character of such a place is shattered by human, or sometimes even paranormal, subjectivities.

Christophe Le Gac is a rebel of the art world. Architect, publisher, critic and teacher, he likes to explore every dimension that links him to contemporary visual art.

 

Le site internet de l'exposition \ Exhibition's website  : http://www.royaumexil.info/