Mathilde Lavenne


Œuvres récentes
(Recent works)

 



19 mars – 23 avril 2011

March 19 – April 23, 2011

 
 

Après sa participation remarquée au Salon Jeune Création 2010 et sa résidence d’artiste à la Malterie de Lille, Mathilde Lavenne plonge l’espace de la galerie Backslash dans l’intemporalité de ses aquarelles aux modes étranges, de ses murs peints éphémères et de ses délicates sculptures.

Le travail de Mathilde Lavenne s’axe autour d’une introspection de l’Histoire en général et plus précisément celle des Flandres qui hante ses œuvres au fur et à mesure de ses recherches. La douceur du temps qui s’écoule, le lent rapport de l’homme à la nature, les nécessités atemporelles de la création artistique, sont autant de définitions qui émanent de l’univers de la jeune artiste lilloise.

Les aquarelles exhibant des mondes inexpliqués et peuplés d’êtres protéiformes aux couleurs vives plongent le spectateur dans une certaine intimité avec l’artiste. Le dessin s’y dévoile dans une complexité modeste et touchante. Les fragiles plaques de verre et les bannières de céramique évoquent les univers moyenâgeux des tapisseries flamandes.
 

Mathilde Lavenne a beaucoup étudié l’histoire de l’art et se nourrit de ses nombreuses références, tel un lien continu entre la création contemporaine et ce qui a précédé. Son travail est une suite directe des artistes et mouvements créatifs qui l’ont inspirée tout au long de ses recherches.

Les psychés plastiques de l’artiste se dévoilent ainsi tout au long de l’exposition, tel le complexe assemblage d’atomes qui formeraient le corps d’une créature hybride. Et toutes les influences se rencontrent et se mêlent au sein d’une fresque murale où l’identité de l’artiste se meut dans une planète inconnue peuplée de son propre bestiaire.

Mathilde Lavenne est lauréate du concours 2008 du Bureau d’Art et de Recherche de Roubaix. Elle a notamment exposé à la Malterie de Lille, à l’association le V.R.A.C. qu’elle a cofondée, au Musée de l’Oeuvre Notre Dame de Strasbourg et à la galerie De Rinck de Bruxelles.

\

Following her much remarked upon participation in the 2010 Salon Jeune Création and artist’s residency at the Malterie in Lille, Mathilde Lavenne is now plunging the Backslash gallery into the ageless world of her strangely styled watercolors, ephemeral painted walls and delicate sculptures.

Mathilde Lavenne’s work centers on an introspection of history in general, and the history of Flanders in particular, a past that increasingly haunts her pieces the more she digs into it. The gentle rhythm of time passing by, the unhurried relationship between humans and nature, and the timeless requirements of artistic creation are all characterizations that emerge from the universe conjured up by the young artist from Lille.

Her watercolors display unexplained worlds peopled by protean brightly-colored beings that pull the viewers into an intimate relationship with the artist. The drawing element reveals itself within a humble and touching complexity. The fragile sheets of glass and ceramic banners evoke the medieval world of Flemish tapestries.

Mathilde Lavenne has made an in-depth study of art history. She draws on the many references her studies have given her, using them as an unbroken link between contemporary creation and what came before. Her work is in a direct line from the artists and creative movements that inspired her throughout her studies.

The artist’s visual arts perceptions are thus revealed throughout the exhibition, like the complex assembly of atoms that forms the body of a hybrid creature. And all the influences merge and mingle in a mural fresco where the artist’s identity shifts within an unknown planet inhabited by its own population of beasts.

Mathilde Lavenne was a 2008 Roubaix Bureau d’Art et de Recherche award winner. Her work has featured at venues including the Malterie in Lille, the V.R.A.C. association that she cofounded, the Musée de l’Oeuvre Notre Dame in Strasbourg and the De Rinck gallery in Brussels.