Backslash gallery

A+ R A-


Pas besoin de vous faire l’article sur Bâle, la grande messe annuelle de l’art contemporain… Après plusieurs éditions pour d’autres galeries, nous voici parties sur les bords du Rhin pour Backslash !

Un petit arrêt à Chablis (obligé) et nous arrivons enfin dans la cité bâloise, qui ne change pas beaucoup d’année en année, si ce ne sont tous ces travaux sur Messeplatz… La ville construit de nouveaux espaces d’exposition sur plusieurs niveaux. Fin des travaux prévue en 2013. Pour ceux que ça intéresse, tous les détails ici.

Bref, c’est un peu le foutoir mais l’ambiance est au beau fixe alors que les marchands arrivent !
Premier arrêt au Merian, au bord du fleuve, pour se reposer de la route et nous voilà parties en direction de … la Kunsthalle, bien connue de tous et rendez-vous immanquable ! Mais la Kusthalle, cette année, va avoir une sérieuse concurrence ! Nous verrons cela plus tard.
Ce qui est sympa, dans les foires, c’est de se retrouver à l’étranger mais avec les mêmes personnes qu’à Paris … ! Donc dîner entre parisiens à Bâle.

Le lendemain : montage de stand @ Volta8! C’est parti pour une journée intense, armées de perceuses, niveaux et autres outils nécessaires à « l’accroché droit » !

Fin de journée, crevées, mais Kunsthalle SECOND ROUND !


Dimanche, le stand est prêt et la foire ne commence que demain. On part se Jeffkooniser à la Fondation Beyeler. Belle expo! Même si l’on n’aime pas forcément toute la production de la superstar, c’est appréciable, et rare, de visiter une rétrospective aussi importante de l’américain.



Jour de vernissage à Volta. Je ne vais pas vous faire de débrief, Séverine l’a déjà fait ici !

Volta ferme à 18h tous les soirs, ce qui est pratique car cela nous donne le temps d’aller visiter les autres foires. Direction LISTE ! Toujours le même accueil avec un monde fou et l’art en mode bière !

La foire… toujours le même enchevêtrement sympathique de stands conceptuels dans un lieu atypique, merci Dédale !

Cette année, pas le courage de monter les mille et quelques marches jusqu’en haut de la tour pour admirer une superbe vue bâloise. Ceci étant, tout le monde la connaît !
Donc après la visite, on reste en bas, on s’abreuve et on croise les marchands, les directeurs de foires, les artistes et les journalistes : un grand classique !



Il est maintenant temps de vous parler du nouveau spot bâlois : le Volkshaus !!

L’endroit n’est pas si nouveau que cela mais il tend de plus en plus à détrôner la Kunsthalle. D’abord une terrasse sur Claraplatz, puis un bar, puis un resto, puis un grand patio avec tables et bancs, puis un autre grand bar, quelques marches et encore un bar et enfin, à droite, un autre bar.

C’est l'antre d’un ancien de la Kunsthalle, Etienne, charmant français basé en Suisse. Nous y viendrons à peu près tous les soirs durant cette semaine car l’endroit est super, bien plus près de Messeplatz et la musique bien meilleure également qu’à la Kunsthalle !

Second jour de foire :



Après la foire, une autre foire. Solo Project se situe près de Volta dans un stade couvert. Les stands sont censés présenter des solos mais quelques-uns ont fait exception avec deux artistes.

On passe voir les projets de nos confrères bruxellois en commençant par A.L.I.C.E.

Puis Bodson-Emelinckx (qui montre notre ami Simon Nicaise)

Une petite mention spéciale pour la galerie d’Albert Benamou qui expose les géniales œuvres de Pierrick Sorin



Mercredi soir : la routine + un arrêt obligatoire chez notre regretté Burger King !



Jeudi : Volta organise un apéro-chantier pour les exposants. On y passe un moment sympathique mais court. Il fait une chaleur étouffante donc retour sur Claraplatz.

Les jours passent avec au bord du Rhin, une buvette fort sympathique qui abreuve les badauds et les baigneurs.


Un petit bateau nous fait traverser le fleuve.



Samedi, dernier jour de foire pour nous. On plie le stand et disons au revoir à la dynamique équipe de Volta.
Direction le centre bâlois où nous y retrouvons deux artistes fort appréciés de Backslash ! Avant-dernière soirée charmante et expiatoire pour des galeristes un peu fatiguées mais heureuses !



Dimanche : petit-déjeuner au Musée Tinguely avec une belle rétrospective Tatlin :


Où est Charlie ?



Et puis une visite INTENSE d’ArtBasel commence, comprenant Statements et Unlimited !



Lundi, retour à Paris avec un arrêt aux Hospices de Beaune :

Et un chef d’œuvre :



Le retable de Rogier Van der Weyden, histoire de se souvenir!


ARCHIVES

Prev Next Page: