FOCUS : SEPAND DANESH



STAND / BOOTH E17

 



La galerie Backslash est heureuse de proposer un ambitieux projet autour de la série de l'Encyclopédie de l'Imagination de l'artiste franco-iranien Sépànd Danesh, que viendra compléter l'œuvre Ombre de mémoire, un geste in process commencé en 2010.

Encyclopédie de l'Imagination est une série de dessins d’environ 3 cm de coté, alignés et organisés en colonnes sur des feuilles A4. Initiée il y a quelques années, Sépànd Danesh ne cesse de la compléter au fil du temps et de ses recherches plastiques. L'artiste commence toujours en haut à gauche, décline une colonne puis répète le même processus jusqu'à ce que la page soit remplie. Ce concept plastique lui permet de former comme une partition qui fragmente le papier dans le but de faciliter l'expression et la créativité. Chaque page est numérotée et datée chronologiquement. Il laisse son imagination et son inconscient courir le long des pages et crée ainsi une sorte d'alphabet dessiné dont il reprend régulièrement les formes, à la manière des hiéroglyphes. Tel un sismographe, chaque dessin porte une information particulière et leur accumulation définit un motif mental sans fin qui n'engage que l'artiste. Ce protocole rythmé devient une conversation intime avec lui-même qui ne nécessite aucune notion de lecture ni d'écriture mais donne à chacun la possibilité d'y percevoir instinctivement un sens malgré l'idée de fragilité qui se dégage au premier abord.
L'idée d'accumulation inhérente à la série guide ce projet de stand où les dessins recouvrent entièrement les murs.

Au milieu, l'œuvre Ombre de mémoire, initiée à partir d'un exemplaire d'À la recherche du temps perdu de Marcel Proust, est profondément ancrée dans l'histoire même de Sépànd Danesh et propose une autre forme d'alphabet, cette fois-ci écrit et non dessiné. Avec la série de l'Encyclopédie de l'Imagination, elle suggère ainsi une autre forme d'écriture. Après avoir quitté l'Iran pour la France à l'âge de 12 ans, Sépànd Danesh a dû s'approprier un nouvel alphabet et une nouvelle langue. Il s'est ainsi mis à recopier les ouvrages des grands auteurs français. L'œuvre emblématique de Marcel Proust devient ainsi un exercice constant et rythmé à la manière d'une marche militaire. Depuis cinq ans, lorsqu’il en éprouve le besoin ou l’envie, l'artiste recopie un passage de la «Recherche», ligne à ligne, sur un vieil exemplaire usé. Il en est aujourd’hui presque à la fin du premier tome. Chaque mot est consciencieusement reproduit dans les interlignes et propose de s'immiscer dans l'intimité calligraphique de l'artiste. Cette œuvre fait référence aux souvenirs de l'artiste, à cette adaptation forcée à un nouveau pays, et devient le symbole de sa double culture. Le texte est pour lui une sorte de point de repère ou de structure invisible. Non achevé et toujours en cours de réalisation, ce projet au long cours propose à chaque fois un nouveau pan de l'histoire de Sépànd Danesh. L'œuvre vient d'être exposée au Mac/Val à l'occasion de l'exposition Chercher le garçon.

Sépànd Danesh a bénéficié d'une exposition personnelle à galerie, Des ruines pour origine, du 11 février au 2 avril 2016. Un catalogue monographique a été publié à cette occasion, avec les textes de Bernard Comment & Sally Bonn, en collaboration avec Nathalie Lacroix et Sally Bonn pour Le bureau des activités littéraires, avec le soutien du CNAP - Centre National des Arts Plastiques (aide aux galeries/publication), bilingue français / anglais, février 2016.

\

Backslash gallery is delighted to announce an ambitious booth project with half French, half Iranian artist Sépànd Danesh. His drawing series named Encyclopedia of Imagination will be displayed on the walls and completed by the ongoing work Shadow of Memory started in 2010.

Encyclopedia of Imagination is a series of small 1 in. drawings lined up and organized in columns on A4 sheets of paper. Begun a few years ago, Sépànd Danesh keeps completing it over time. The artist always starts at the top left, fills a column and repeats the same gesture until the sheet is filled. This plastic process allows him to create a sort of music score that divides up the page in order to facilitate expression and creativity. Each sheet is chronologically numbered and dated. Sépànd Danesh lets his imagination and his unconscious go around the pages and creates a sort of drawn alphabet that he develops within a hieroglyphic manner. As a seismograph, each drawing presents a specific information and the accumulation of them all defines an endless mental pattern that commits only the artist. This rhythmic protocol becomes a private conversation with himself that doesn't require any notion of reading nor writting. It gives everyone the possibility to instinctively detect a meaning despite the notion of fragility that emerges from it at first sight.
The idea of accumulation inherent to the series guides this booth project where the drawings fully wrap all the walls.    

In the center of the booth, the work Shadow of Memory, begun from a copy of Marcel Proust's In Search of Lost Time, is deeply linked to Sépànd Danesh's life and suggests another sort of alphabet, written and not drawn this time. After he left Iran for France when he was 12 years old, he had to learn a new alphabet and a new language. So he started to copy the books of famous French writers. The emblematic book by Marcel Proust becomes a steady exercise cadenced like a military march. For 5 years, Sépànd Danesh has been copying the words of In Search of Lost Time, line by line, on an old and worn copy. It is not finished but almost. Each word is conscientiously reproduced between the lines. The process proposes to meddle with the artist's calligraphic privacy. This work refers to his souvenirs, to this forced adaptation to his new country, and becomes the symbol of his double culture. To him, the text is a sort of point of reference or an invisible structure. Non-finished and still ongoing, this project suggests a new part of Sépànd Danesh's history each time it progesses. 
The work has just been exhibited at Mac/Val in the exhibition Search for the Boy.

Sépànd Danesh presented his new works in a solo exhibition at the gallery, Routed in Ruins, from February 11 to April 2, 2016. A monographic catalogue has been published on this occasion, with texts by Bernard Comment & Sally Bonn and with the support of Nathalie Lacroix and Sally Bonn from Le bureau des activités littéraires, with the support of CNAP - Centre National des Arts Plastiques, bilingual English / French, February 2016.



DRAWING NOW PARIS | LE SALON DU DESSIN CONTEMPORAIN
Le Carreau du Temple
4 rue Eugène Spuller
75001 Paris


www.drawingnowparis.com

 

Presse/ Press:

"Paris, temple du dessin", Les Tribulations de Sophie, 2016