Backslash gallery

A+ R A-
new galerie

SAMEDI, c'est GALERIES #3

Friday, 28 January 2011 18:16 Published in Blog

Cette semaine, un peu d'auto-promotion. Cela me fait particulièrement plaisir de consacrer notre troisième rendez-vous de SAMEDI, c'est GALERIES aux galeries du Haut-Marais. Traduire: au nord d'Arts et Métiers. C'est un quartier en pleine effervescence, avec l'ouverture de plusieurs nouvelles galeries (dont Backslash!) et de la Gaité Lyrique, grand rendez-vous parisien de ce début d'année.

Ceux qui flânent dans les galeries connaissent le quartier depuis longtemps. La première galerie a s'y être installée est LA BANK, en 2005!

De la plus installée à la petite dernière, je suis donc allée voir mes confrères, pour mon plus grand bonheur!

Attention, ceci est un post partisan!

 

 

Direction la rue Volta, au pied du métro Arts et Métiers.

Depuis son installation, qu'à l'époque tout le monde a jugé très culottée (c'est à peine à quelques centaines de mètres des galeries des rues Chapon et Montmorency…), LA BANK a rapidement attiré les foules et le monde de l'art jusqu'à elle, avec une programmation éclectique et internationale.

Elle présente actuellement une exposition de Keren Benbenisty où se mêlent installations et dessins. Tous tendent à fixer ou à montrer un mouvement, un laps de temps particulier, entre fragilité et quête ambigüe.

 

 

 

 

Keren Benbenisty

Parking

jusqu'au 26 février

 

LA BANK

42 rue Volta

http://www.bankgalerie.com

14h - 19h

 

 

 

A deux pas, rue Borda, on retrouve la galerie Lucile Corty, installée également dans le quartier depuis quelques années (en 2007). Reconnue pour son programme exigeant, la programmation de la galerie vous donnera un aperçu d'une même génération d'artistes, en dehors de toute notion de mode.

La galerie présente actuellement les oeuvres d'Aurélien Porte. Pour sa seconde exposition, il présente un ensemble d'oeuvres, peintures, dessins, sculptures et objets,  toutes liées à la peinture et qui nous invitent à la contemplation.

 

 

 

 

Aurélien Porte

Mémoire, Mise en ordre, Méditation

jusqu'au 19 février

 

Galerie Lucile Corty

2 rue Borda

http://www.lucilecorty.com

14h - 19h

 

 

 

Depuis avril 2010, la New Galerie s'est installée juste à côté. Créée en 2008 par Marion Dana, la galerie a partagé pendant 2 ans l'espace historique de la Galerie de France de Catherine Thieck (voir mon post de la semaine précédente : http://www.backslashgallery.com/blog/item/55-samedi-cest-galeries-#2.html).

La galerie participe à l'échange Paris-Berlin et reçoit à partir de ce vendredi la Galerie Ben Kaufmann. Pas d'image donc. Vous devrez allez découvrir par vous-même!

 

 

From Beyond The Grid

Bara, Poul Gernes, Alexander Wolff et Mathieu Carmona

Galerie Ben Kaufmann @ New Galerie

jusqu'au 12 février

 

New Galerie

2 rue Borda

http://www.newgalerie.com

14h - 19h

 

 

 

De la rue Borda et la rue Volta à la rue du Vertbois, il n'y a qu'un pas. Dans un très bel espace qui relie les rues du Verbois et Notre-Dame de Nazareth, la galerie Paris-Beijing est dédiée à la photographie contemporaine dans un double mouvement de découverte et de promotion. La galerie est en effet une véritable passerelle entre plusieurs générations d'artistes, jeunes talents ou talents confirmés, mais aussi entre créateurs chinois et occidentaux puisque la galerie a ouvert en 2006 un espace de 300m2 à Pékin.  La galerie présente actuellement une exposition de  groupe que vous pouvez découvrir en attendant l'exposition très attendue de Lui Bolin qui commence le 24 février.

 

 

 

 

Digital Generation

jusqu'au 19 février

 

Galerie Paris-Beijing

54 rue du Vertbois

http://www.parisbeijingphotogallery.com

11h - 19h

 

 

En sortant, je prends à gauche la rue Notre-Dame de Nazareth, je traverse le boulevard Sébastopol et prends juste en face un petit passage plein de charme : le passage Lemoine où la Coming Soon Galerie s'est installée en septembre 2010. Je dois avouer que j'avais déjà été séduite par la communication très graphique de la galerie et par son choix de présenter conjointement photographies et design. Non pas dans une mise en relation artificielle mais simplement en présentant les coups de coeur de Frédéric de Gouville avec des éditions spécialement réalisées pour la galerie. L'espace est modeste mais impeccable. La sélection juste.

Personnellement, j'ai beaucoup aimé les photographies de Viriginie Otth, qui explore la photographie contemporaine tout en s'inspirant de la peinture classique.

La chauffeuse de Pierre Brichet est présentée conjointement.

 

 

 

 

 

 

 

Virginie Otth

Pierre Brichet

jusqu'au 12 mars

 

Coming Soon Galerie

3 passage Lemoine

http://www.comingsoongalerie.com

10h-13h / 14h30 - 19h

 

 

Si le coeur vous en dit, vous pouvez vous rendre à la galerie Farideh Cadot, au 7 rue Notre-Dame de Nazareth.

 

En attendant l'ouverture de la Gaité Lyrique...

Vous pouvez compter sur Mister Hugues et Backslash pour couvrir cet évènement!

Alors à vos galeries!!

Paris-Berlin 2011

Wednesday, 02 February 2011 17:27 Published in Blog

Berlin ! Qui n‘a jamais été à Berlin ne peut appréhender à quel point cette ville est un réseau, une fourmilière de création artistique contemporaine !

Paris ! Un nombre constamment croissant de nouvelles galeries se déploient dans la capitale française, preuve d’un marché de l’art en plutôt bonne forme et d’un vivier artistique qui n’a rien à envier à son voisin germanique. En 2009, l’Ambassade de France a eu la bonne idée de jumeler Paris et  Berlin. Des marchands des deux villes ont échangé leurs espaces le temps d’une (trop courte) exposition.

Succès immédiat donc 2010 puis 2011 !

La saison 2011 des évènements artistiques commence ainsi très bien avec une trentaine de galeries désireuses de créer des réseaux internationaux pour les artistes qu’elles défendent.

On a fait notre petit parcours, malheureusement incomplet (emploi du temps serré), des galeries parisiennes qui ont à leur tour ouvert leurs portes ces 28 et 29 janvier derniers aux marchands berlinois qui les avaient reçus en tout début d’année.

New Galerie, dans le haut Marais : échange avec Ben Kaufmann

Trois définitions du principe de « grille », un des fondements du modernisme artistique mis en place au siècle dernier, se confrontent avec les artistes Bara, Poul Gernes et Alexander Wolff & Mathieu Carmona.





Frank Elbaz : échange avec Wentrup

Tim Ulrichs présente une installation mobilière de canapé, table basse, fauteuils et lampes clignotantes. On est dans l’intérieur, l’intime qui refuse de se dévoiler. Malheureusement, ni la galerie, ni le site Internet, ni l’accueil (inexistant) ne propose de communiqué de presse ou d’explication. Donc, pas plus de détail.



Chez Valentin : échange avec Klemm’s

Chez Valentin, par contre, tout est fait pour vous mettre à l’aise. Accueil chaleureux, communiqué de presse bilingue à disposition. Le regard entre les pièces du français Renaud Regnery et du russe Alexej Meschtschanow dévoile au spectateur une recherche commune sur les conventions sociales.





Une œuvre en particulier a retenu mon attention, une œuvre littéralement vissée au mur contre son support de verre évolue au long des différents accrochages. Et là, je tiens à faire une spéciale dédicace au régisseur qui doit bien se creuser la tête à chaque emballage de l’œuvre dans la caisse !



Nathalie Seroussi : échange avec Isabella Bortolozzi

Les voix de l’artiste Susan Philipsz accompagnées d’un simple violon envahissent l’espace quasiment laissé à nu (seuls des enceintes sont disséminées ici et là) C’est une complainte séculaire chantée en Ecosse et en Irlande, l’histoire d’un sororicide, la version féminine d’Abel et Caïn.

L’effet est saisissant  et ne peut laisser de marbre ! bravo !




Galerie 1900 – 2000 : échange avec Mehdi Chouakri

L’exposition s’intitule « Sur un piédestal ». En effet, les piédestaux remplissent l’espace.

La galerie parisienne est plutôt moderne et surréaliste. La galerie berlinoise est surtout contemporaine. Tant mieux, les deux espaces serviront de plateforme de dialogue entre les deux siècles et les maîtres mots sont passage, héritage et continuité. On y croise Marcel Duchamp, Carl André, Man Ray mais aussi Sylvie Fleury, Gerwald Rockenschaub et Mathieu Mercier avec qui il est agréable de discuter ! Héritage donc et surtout rencontre !!

Copyright Olivier Malingue


Copyright Olivier Malingue

 

Petit débriefing rapide mais efficace avec David Fleiss (Galerie 1900-2000) :

Backslash Gallery: Vous participez à cet événement depuis sa création. Quelles sont les retombées pour votre galerie ?

David Fleiss : L’échange Paris-Berlin nous offre une bonne visibilité sur la scène contemporaine.

BG: Avez-vous réalisé des ventes ?

DF: On en a fait quelques-unes mais rien de mirobolant.

BG: Comment se passe le choix de la galerie amie ?

DF: C’est la galerie allemande qui choisit son partenaire car c’est un projet allemand.

BG: L’échange Paris-Berlin est-il un événement payant pour les galeries qui y participent ?

 

DF: Chaque galerie a un mode de fonctionnement différent. Dans notre cas, nous ne faisons que prêter les lieux et chacun vend ses œuvres.

 

Pour mémoire, quelques photos l'exposition "aller" à Berlin :







Je ne désespère pas de pouvoir visiter les galeries berlinoises l’année prochaine si le départ de son Excellence Bernard de Montferrand ne met pas un point final à cet échange. Je vous tiens au courant !

 

Samedi, c’est galeries # 21

Friday, 23 September 2011 16:09 Published in Blog

La rentrée nous a tous comblés en termes de vernissages. Essayons de ne pas compter le nombre de nouvelles expositions rien que dans le 3me arrondissement de Paris. Pour vous faciliter les choix, je vous propose la sélection du quartier qui n’en finit plus de monter :  le haut Marais.

 

Russian Tea Room

Nouvelle venue dans le quartier et nous lui souhaitons le meilleur, la Russian Tea Room propose un espace d’exposition spécialisé dans la photographie au rez-de-chaussée et un lieu hybride de conversation, rencontre, conférence, bibliothèque en sous-sol. Mais nous nous concentrerons sur l’exposition d’ouverture, group show de deux photographes, le japonais Shunsuke Ohno et le russe Dmitry Sokolenko. La fractalité est le thème de l’exposition. Fractalité : concept qui définit des objets dont la structure ne varie pas par changement d’échelle.

Shunsuke Ohno propose une vision pascalienne de l’infiniment grand et l’infiniment petit de Tokyo. Chaque particule de la ville est disséquée dans une approche à la fois globale et sacrée. Sacrée de par le titre de la série : Mandala.

 

Dimitry Sokolenko se concentre, lui, sur le petit. Chaque image, composée d’une infinité de pixels, devient langage visuel même dont le spectateur trouve quelques éléments d’interprétation dans les titres des œuvres liés à des personnages ou des évènements connus, notamment les attentats du World Trade Center.



Russian Tea Room

Dmitry Sokolenko et Shunsuke Ohno, Fractal : 10 septembre – 29 octobre 2011

42 rue Volta

75003 Paris

Mardi au samedi 11h-19h

 

Gabriel & Gabriel

Le travail du photographe Thomas Devaux s’inspire fortement de son expérience dans le monde de la mode. Ce sont à la fois les modèles et les personnalités photographiées mais également les matières et les objets du vêtement qui composent son univers de textures et de reconstruction des corps. Entre sacré et profane, le spectateur se perd volontiers dans une forme de portraitisation aux inspirations anciennes, quasi renaissantes. Mais ici les modèles ne sont pas magnifiés et une idée volontairement mortelle s’imprègne dans les photographies. En effet, l’artiste travaille avec des éléments glanés au Père-Lachaise (des pierres, des morceaux de métal, qui deviennent comme des paravents voilant la beauté des magazines).

 

Gabriel & Gabriel

Thomas Devaux, Attrition : 23 septembre – 20 novembre 2011

68 rue du Vertbois

75003 Paris

Mardi au samedi 11h-19h

 

New Galerie

Les jeux de pouvoir et les comportements sociaux interprétés par le plasticien Leopold Kessler sont définis au long de trois vidéos présentées dans l’espace de la rue Borda. La transgression et l’acceptation relient les interventions urbaines que l’artiste filme dans une certaine forme d’illégalité non définie en tant qu’illégalité intellectualisée mais en tant que mise en situation par souci de vérité. Une de ces trois vidéos se démarque pourtant des deux autres dans le sens où elle s’apparente plus spécifiquement à un documentaire, sans intervention de l’artiste. Dans un esprit quasi voyeuriste, Leopold Kessler filme un certain type de construction, caractéristique de l’architecture viennoise, pour finir par se concentrer sur une scène d’intérieur. Un homme brosse les cheveux d’une petite fille. L’image présente une définition assez complexe de la vision de l’artiste sur le paradoxe entre conte de fée et puissance capitalistique étroitement liée au loisir et au sexe.

 

New Galerie

Leopold Kessler : 10 septembre – 15 octobre 2011

2 rue Borda

75003 Paris

Mardi au samedi 14h-19h

 

Paris-Beijing

Le second volet de New Photography in Korea II propose la suite d’un panorama, non exhaustif, de la scène photographique coréenne des dernières années. L’industrialisation de la Corée du Sud a offert aux artistes une opportunité de témoignage des changements inhérents à une telle transformation. Les incertitudes et les dérives sociologiques induites par tous les bouleversements des dernières décennies se matérialisent sur support photographique. Les artistes présentés sont tous nés dans les années 70 et n’ont donc pas connu ce fameux « miracle coréen » mais vivent aujourd’hui toutes les conséquences de cette nouvelle société, notamment à travers la consommation, la globalisation ou encore l’urbanisation.

 

Paris-Beijing

New Photography in Korea II : 15 septembre – 29 octobre 2011

54 rue du Vertbois

75003 Paris

Mardi au samedi 11h-19h

 

MFC Michèle Didier

Egalement nouveau venu dans le quartier, l’espace de Michèle Didier produit et publie des travaux originaux d’artistes, et pas des moindres puisque nous commençons par Claude Closky. Inside a Triangle est un livre de photographies de routes, de sentiers, de trottoirs. Tous les paysages de cet ouvrage sont des détails de photographies trouvées sur le web et retravaillés par l’artiste. Les pages d’Inside a Triangle sont imprimées sur une face d’une longue bande de papier, pliée et reliée à la japonaise. Entre le premier et le dernier paysage, le cercle se referme. C’est l’histoire d’un long ruban plat qui se transforme en triangle.

 

MFC Michèle Didier

Claude Closky, Inside a Triangle : 10 septembre – 7 octobre 2011

66 rue Notre-Dame de Nazareth

75003 Paris

Mardi au samedi 12h-19h

 

 

Vincenz Sala

Bienvenue également à la galerie Vincez Sala ! L’artiste Tine Steen sculpte, dessine, fabrique, des portraits de personnes de son entourage proche. Ce sont le caractère et la personnalité de chacun qui ressortent de ces personnages. Il s’agit ici de la relation entre l’artiste et le modèle et de la notion de portrait à proprement parler. Tout est intimement lié puisque le dessin devient prétexte à la peinture qui devient elle-même prétexte à la sculpture.

L’artiste puise dans les traits de caractère de chacun de ses modèles pour en retranscrire des portraits plus ou moins réels.

 

Vincenz Sala

Tine Steen : 10 septembre – 8 octobre 2011

52 rue Notre-Dame de Nazareth

75003 Paris

Mardi au samedi 14h-19h

 

N’oubliez pas non plus la nouvelle exposition de Frédéric Léglise à la galerie Backslash jusqu’au 15 octobre 2011, China Dolls Are Not Afraid of Pink.

 

ARCHIVES

Prev Next Page: