Backslash gallery

A+ R A-
Léa Le Bricomte

SAMEDI, c’est GALERIES #43

Friday, 22 June 2012 14:52 Published in Blog

SAMEDI, c'est GALERIES se consacre cette semaine à une jeune galerie prometteuse : la Galerie ALB. Ouverte en septembre 2011 au 64 rue Chapon, j'avais visité la galerie dès le début à l'occasion de ce rendez-vous hebdomadaire et rencontré l'attachante galeriste Anouk Le Bourdiec. J'y suis souvent retournée depuis.

La galerie ALB inaugure actuellement son nouvel espace, au 47 rue Chapon, avec une exposition collective caustique, émouvante et sensible. Gwenaël Billaud en est le commissaire et rassemble pour l'occasion des œuvres récentes de Léa Le Bricomte, Joël Hubaut, Pascal Lièvre, Arnaud Labelle-Rojoux et The Kid, artiste de 21 ans seulement, dernier entrant dans l'écurie de la galerie.

C'est d'ailleurs The Kid, qui porte bien son nom, qui ouvre l'exposition avec un dessin de très grand format fascinant, portrait à la fois fin et brutal d'un enfant-adolescent à l'air intrépide, à moins que cela ne soit de la défiance ou de la lassitude. On repère la finesse du trait contre-balancée par la fixation violente du dessin avec des clous rouillés.








En face, très différemment, une installation d'Arnaud Labelle-Rojoux, toujours aussi drôle et anti-conformiste, qui touche là où ça fait mal. Personnellement, j'aime beaucoup l’œuvre où est écrit : "J'irais voir en juin l'expo Richter au Centre Pompidou"…








Entre les deux, dans le même esprit libertaire, inclassable et réjouissant que Labelle-Rojoux, deux dessins de Joël Hubault.





Dans le second espace, tandis que des munitions sont posées sagement le long du mur, bien rangées, au garde à vous, d'autres, un peu plus loin, sont munies de roulettes, prêtes à partir joyeusement en ballade.
Jeune artiste, Léa Le Bricomte a développé une œuvre ironique et dangereuse entre sculptures et performances. Elle vient d'avoir sa première exposition personnelle à la galerie Lara Vincy, "War Room".







Une grande installation de Pascal Lièvre est également montrée, première présentation d'une série consacrée aux photographies de Mapplethorpe, dont les corps des fameux modèles sont recouverts de paillettes noires.
Paillettes attirantes et "bling bling" mais dont la fonction première est de recouvrir et de cacher. L'artiste les utilise depuis 2010 à travers plusieurs séries.





Toute dans la joie de vivre et la causticité, l'exposition fait la part belle aux rencontres! Backslash souhaite un immense succès à la galerie ALB!



ROXY ROCKY
Commissariat de Gwenaël Billaud
Léa Le Bricomte, Joël Hubaut, Pascal Lièvre, Arnaud Labelle-Rojoux, The Kid
jusqu'au 19 juillet 2012

Galerie ALB
47 rue Chapon
http://www.galeriealb.com

ARCHIVES

Prev Next Page: