Backslash gallery

A+ R A-
Damien Hirst

Du Hisrt à 9 € …

Wednesday, 23 November 2011 14:12 Published in Blog

 

Aujourd’hui, j’ai acquis mon premier Damien Hirst (peut-être le dernier d’ailleurs)

Bienvenue sur le site www.seditionart.com

Il s’agit d’une plateforme d’achats sur laquelle on peut acquérir des œuvres numériques (plus ou moins onéreuses) d’une liste d’artistes dont Damien Hirst, Shepard Fairey, Tracey Emin, Bill Viola, Isaac Julien, … et Wim Wenders ( ?)

C’est aujourd’hui le lancement de ce nouveau type de collection.

L’initiative n’a rien de superficiel puisqu’elle est organisée par Harry Blain, ancien de chez Haunch of Venison, et Robert Norton, ancien de chez Saatchi !

Une fois l’œuvre choisie et le paiement effectué, vous recevez un certificat signé de l’artiste (certificat numérique, rappelons-le) et vous pouvez télécharger la pièce sur smartphone, tablette, etc…

Une fois l’édition complète vendue, il est possible de remettre son œuvre en vente.

Que cela apporte-t-il au monde du marché de l’art ? Il faudrait organiser une table ronde afin d’y réfléchir. On y trouverait forcément des amateurs avertis et des détracteurs. Pour ma part, je pourrai désormais briller en société en disant que je suis l’heureuse propriétaire d’un Damien Hirst à 9 €… !!!

 

Turner Prize édition 2011

Friday, 09 December 2011 13:59 Published in Blog

Le très attendu Turner Prize a été annoncé hier. Martin Boyce, artiste écossais, l’a remporté avec une sculpture à la frontière entre architecture et design.

Do Words Have Voices révèle une structure où des arbres sont matérialisés par des piliers en acier. Des feuilles de papier sont accrochées à la manière d’un Calder. Une grande planche de bois posée sur la structure rappelle une table de bibliothèque fortement inspirée par Jean Prouvé. La table même est gravée d’inscriptions issues de l’univers des écoliers.

Il faut retenir ici la lumière qui se détache et sculpte parfaitement la mise en espace de l’œuvre.
En ce qui concerne la récompense, l’artiste part avec une somme en poche de £ 25 000 ( environ 29 000 €).
Parlons polémique : Jonathan Jones, critique au Guardian et membre du jury en 2009, envoie un uppercut aux visages du comité et de l’artiste ! Il dénonce une culture de la superficialité et la récompense « de la prétention et du vide » ! A bon entendeurs… Un petit plaisantin est également venu perturber la cérémonie de récompense, habillé d’un tutu rose. Quel était son message exact ? Probablement pas très sympathique mais nous n’en saurons pas plus…

Pour info, le Turner Prize, crée en 1984, récompense un artiste britannique de moins de 50 ans. La liste est impressionnante ! Entre autres : Anish Kapoor, Tracey Emin, Damien Hirst, Malcolm Morley, Anthony Gormley, Steve Mc Queen, etc…

Janvier 2012, Damien Hirst à travers le monde ! Littéralement WHOLE WIDE WORLD !!!!

© DR

Larry Gagosian, cet ami qui nous veut du bien, lance la plus grande exposition jamais consacrée à un artiste vivant. Du Hirst dans ses onze espaces, en même temps ! Ca laisse rêveur… songeur ?

© DR

New York, Los Angeles, Hong Kong, Athènes, Rome, Paris, Londres et Genève : 15 000 m2 (à peu près) !
Et sur le site de l’international marchand, les expositions sont annoncées mais un seul thème, le fameux petit point, les « Spot Paintings ». 300 œuvres au total issues de collections privées, d’institutions publiques et de la collection  de l’artiste. Majestueux coup de pub ! Chapeau bas, Messieurs !

Le Young British Artist n’en est pas à son premier exploit. Rappelons la vente aux en enchères de ses œuvres chez Sotheby’s organisée par lui-même ou encore son crâne incrusté de diamants à 100 millions de dollars  et racheté par un groupe d’investisseurs dont Hirst faisait partie, faute d’autre acquéreur…

Et je prenais un billet tour-du-monde pour aller admirer les œuvres de chaque Gagosian Gallery, en attendant l’expo Damien Hirst à la Tate Modern en avril prochain ?

Chronique d’une mort annoncée

Saturday, 21 January 2012 15:03 Published in Blog


L’histoire pourrait commencer ainsi : « Le roi est mort ! Vive le roi ! » … ou LES rois ! Car la descendance et les suiveurs seront légions, parions-le !
Mais patience, le roi est bien toujours parmi nous.

Retour en arrière :
New York, mercredi 18 janvier 2012, 10 :00 GMT

Le Village Voice, journal mutli-diffusé dans la Grosse Pomme, annonce la disparition de Damien Hirst, des suites d’une maladie de la diversification… Sarcasmes et autres railleries, bienvenue dans l’univers impitoyable de la jalousie artistique !


http://www.villagevoice.com/2012-01-18/art/damien-hirst-died-gagosian-spot-paintings-dots/


Bon, à la première lecture, je dois avouer que ça m’a bien fait rire ! J’ai même opiné du chef en me remémorant l’omniprésence de l’anglais dans le marché de l’art contemporain international, de part ses provocations inhabituelles dans un secteur parfois si figé et coutumier.
Et puis la bonne vieille rengaine de l’innovateur décrié par ses pairs m’est vite revenue en tête… Ok, Hirst défie les règles du marché avec une vente aux enchères directe ultra-médiatisée, ou encore son exposition planétaire chez Gagosian (assortie d’un carnet de pèlerin que les chanceux visiteurs de chaque exposition peuvent faire tamponner dans l’espoir de gagner une œuvre de l’artiste)
Mais tous les Hockney* et autres Village Voice ne contribuent-ils pas à lui faire un peu plus de pub et le rendre encore plus célèbre ?
Gageons que si l’artiste eut été américain, le Village Voice ne se serait peut-être pas autant enflammé …

* David Hockney a violemment critiqué le Young British Artist pour son recours à de nombreux assistants. Euh… Et si Michel-Ange ou Raphaël avaient réalisé entièrement eux-mêmes la Chapelle Sixtine ou les Stanze du Vatican… oui ? non ? …

ARCHIVES

Prev Next Page: