Backslash gallery

A+ R A-
Carl André

Paris-Berlin 2011

Wednesday, 02 February 2011 17:27 Published in Blog

Berlin ! Qui n‘a jamais été à Berlin ne peut appréhender à quel point cette ville est un réseau, une fourmilière de création artistique contemporaine !

Paris ! Un nombre constamment croissant de nouvelles galeries se déploient dans la capitale française, preuve d’un marché de l’art en plutôt bonne forme et d’un vivier artistique qui n’a rien à envier à son voisin germanique. En 2009, l’Ambassade de France a eu la bonne idée de jumeler Paris et  Berlin. Des marchands des deux villes ont échangé leurs espaces le temps d’une (trop courte) exposition.

Succès immédiat donc 2010 puis 2011 !

La saison 2011 des évènements artistiques commence ainsi très bien avec une trentaine de galeries désireuses de créer des réseaux internationaux pour les artistes qu’elles défendent.

On a fait notre petit parcours, malheureusement incomplet (emploi du temps serré), des galeries parisiennes qui ont à leur tour ouvert leurs portes ces 28 et 29 janvier derniers aux marchands berlinois qui les avaient reçus en tout début d’année.

New Galerie, dans le haut Marais : échange avec Ben Kaufmann

Trois définitions du principe de « grille », un des fondements du modernisme artistique mis en place au siècle dernier, se confrontent avec les artistes Bara, Poul Gernes et Alexander Wolff & Mathieu Carmona.





Frank Elbaz : échange avec Wentrup

Tim Ulrichs présente une installation mobilière de canapé, table basse, fauteuils et lampes clignotantes. On est dans l’intérieur, l’intime qui refuse de se dévoiler. Malheureusement, ni la galerie, ni le site Internet, ni l’accueil (inexistant) ne propose de communiqué de presse ou d’explication. Donc, pas plus de détail.



Chez Valentin : échange avec Klemm’s

Chez Valentin, par contre, tout est fait pour vous mettre à l’aise. Accueil chaleureux, communiqué de presse bilingue à disposition. Le regard entre les pièces du français Renaud Regnery et du russe Alexej Meschtschanow dévoile au spectateur une recherche commune sur les conventions sociales.





Une œuvre en particulier a retenu mon attention, une œuvre littéralement vissée au mur contre son support de verre évolue au long des différents accrochages. Et là, je tiens à faire une spéciale dédicace au régisseur qui doit bien se creuser la tête à chaque emballage de l’œuvre dans la caisse !



Nathalie Seroussi : échange avec Isabella Bortolozzi

Les voix de l’artiste Susan Philipsz accompagnées d’un simple violon envahissent l’espace quasiment laissé à nu (seuls des enceintes sont disséminées ici et là) C’est une complainte séculaire chantée en Ecosse et en Irlande, l’histoire d’un sororicide, la version féminine d’Abel et Caïn.

L’effet est saisissant  et ne peut laisser de marbre ! bravo !




Galerie 1900 – 2000 : échange avec Mehdi Chouakri

L’exposition s’intitule « Sur un piédestal ». En effet, les piédestaux remplissent l’espace.

La galerie parisienne est plutôt moderne et surréaliste. La galerie berlinoise est surtout contemporaine. Tant mieux, les deux espaces serviront de plateforme de dialogue entre les deux siècles et les maîtres mots sont passage, héritage et continuité. On y croise Marcel Duchamp, Carl André, Man Ray mais aussi Sylvie Fleury, Gerwald Rockenschaub et Mathieu Mercier avec qui il est agréable de discuter ! Héritage donc et surtout rencontre !!

Copyright Olivier Malingue


Copyright Olivier Malingue

 

Petit débriefing rapide mais efficace avec David Fleiss (Galerie 1900-2000) :

Backslash Gallery: Vous participez à cet événement depuis sa création. Quelles sont les retombées pour votre galerie ?

David Fleiss : L’échange Paris-Berlin nous offre une bonne visibilité sur la scène contemporaine.

BG: Avez-vous réalisé des ventes ?

DF: On en a fait quelques-unes mais rien de mirobolant.

BG: Comment se passe le choix de la galerie amie ?

DF: C’est la galerie allemande qui choisit son partenaire car c’est un projet allemand.

BG: L’échange Paris-Berlin est-il un événement payant pour les galeries qui y participent ?

 

DF: Chaque galerie a un mode de fonctionnement différent. Dans notre cas, nous ne faisons que prêter les lieux et chacun vend ses œuvres.

 

Pour mémoire, quelques photos l'exposition "aller" à Berlin :







Je ne désespère pas de pouvoir visiter les galeries berlinoises l’année prochaine si le départ de son Excellence Bernard de Montferrand ne met pas un point final à cet échange. Je vous tiens au courant !

 

ARCHIVES

Prev Next Page: