Backslash gallery

A+ R A-
Friday, 25 May 2012 14:57

SAMEDI, c’est GALERIES #41

Rate this item
(0 votes)

Les peintures d'Ellsworth Kelly n'ont pas fait l'objet d'exposition à Paris depuis 20 ans! Qu'on se le dise, SAMEDI, c'est GALERIES sort de son habituelle promotion de la jeune création pour se perdre dans la contemplation de l'exposition de Kelly à la galerie Marian Goodman.

Immense galerie qui depuis plus de 30 ans promeut artistes américains et européens sur les 2 continents. Dès 1965, Marian Goodman a commencé dans l'édition de multiples avec les plus grands (Lewitt, Warhol, Smithson, Oldenburg, etc.) puis elle a ouvert sa galerie à New York en 77 avec la première exposition personnelle aux États-Unis de… Marcel Broodthaers!
Eternelle passeuse entre son pays et toute l'Europe, c'est en 1995 qu'elle ouvre une antenne à Paris. L'espace qu'elle occupe à Paris rue du temple existe depuis presque 15 ans.

4 peintures. 4 panneaux de bois peints en blanc, sur lesquels se superposent en partie des panneaux courbes de couleur verte, rouge, jaune ou bleue.
Cela peut ne pas sembler très palpitant d'emblée. Et pourtant, l'émotion est là. La force des œuvres vous submerge. Et comment parler aussi de l'engagement, celui de l'artiste, celui de la galerie.
Bien sûr, Ellsworth Kelly est un artiste consacré, sa galerie internationalement reconnue. Où est le risque me direz-vous? Aucun. C'est la force de la proposition qui frappe.

Ellsworth Kelly, à 88 ans, l'un des plus grands maîtres de l'abstraction américaine, revient à Paris avec son habituelle et déconcertante simplicité qui, pourtant, n'en finit pas de questionner l'autonomie de l'art et la beauté de la forme.

Si j'écris "revient à Paris", c'est que l'artiste entretient avec la ville une longue histoire d'amour qui commence en 1948. C'est à cette période justement qu'il dessine pendant une représentation au Théâtre Marigny "Relief in Blue, une courbe qui reprend celle du rideau de théâtre… Se libérant ainsi de la figuration.

Je ne vais pas gloser longtemps sur cette exposition. Il y a suffisamment de matière sur le travail de Kelly. Comme toujours, je me contenterais de vous proposer quelques images en espérant que vous vous y rendrez...



courtesy Galerie Marian Goodman



courtesy Galerie Marian Goodman



courtesy Galerie Marian Goodman



courtesy Galerie Marian Goodman



courtesy Galerie Marian Goodman



courtesy Galerie Marian Goodman


Ellsworth Kelly
Curves on White (Four Panels)
jusqu'au 13 juillet

Galerie Marian Goodman
79 rue du Temple
mardi - samedi 11h - 19h
http://www.mariangoodman.com

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.

ARCHIVES

Prev Next Page: