Backslash gallery

Error
  • JUser::_load: Unable to load user with id: 63
A+ R A-
Friday, 25 May 2012 14:24

Bref, on a encore fait une foire!

Rate this item
(1 Vote)

Slick Bruxelles, le off

Bon ça fait un peu un mois qu'on est revenu mais le temps passe si vite… Je voulais tout de même vous faire une petite visite off de la foire off d'ArtBrussels, la bien nommée Slick.

Première édition belge pour l'équipe de Slick et un endroit magnifique, la Wild Gallery, sise vers la gare du Midi. Backslash est venu, a vu et a aimé!
Voici en images quelques instants de notre séjour bruxellois, entre montage de stand, soirées, vernissages et démontage.




Premier jour, arrivée à la Wild Gallery:



Les camions belges ont une manière bien à eux de se garer haut perché!





La signalétique des sous-sols de la Wild, très important!





Petit intermède culinaire au Wiels, pause déjeuner pendant le montage...





Le montage donc! Des caisses, des outils, des œuvres et des vélos!




Une fois le stand monté, on file à la soirée d'un collectionneur bien connu.
Ambiance chantier, le personnel porte des casques dans la buvette qui sert des soupes chaudes (en l'an 2012, un froid terrible sévissait sur Bruxelles), les incontournables excellentes frites belges, etc.




Le temps de l'expo…



… et hop, on retourne à la buvette! On y croise tout le monde de l'art franco-belge et on est comme chez soi!




Un peu plus tard, le parking désaffecté ouvre pour une garage-party bien ambiancée dans une atmosphère bleutée. On parle art entre artistes, foires entre marchands, actualité entre journalistes.




Jour de vernissage sur Slick, un intermède rose vient délecter les visiteurs.




Comme dans toutes les villes du monde, les galeristes profitent des foires pour venir des expositions. Un petit tour de galeries s'impose, notamment dans l'impressionnant espace d'Almine Rech.




Sur la foire, rencontre entre directeur artistique, jeune artiste talentueux et marchand.



Enfin, après une semaine artistique épuisante entre stand, soirées et gastronomie belge, vient le démontage. C'est toujours un moment un peu triste mais avouons qu'il est bon de rentrer chez soi aussi et de pouvoir enfin se reposer un peu!



Prochaine étape : Bâle, la grande messe de l'art contemporain! On vous racontera, promis!

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.

ARCHIVES

Prev Next Page: